Comment faire son choix de rhum ?

Le rhum est une boisson raffinée qui se consomme de bien de manières. Il peut se déguster seul ou lors de grandes occasions. Vous voulez en prendre, mais vous ne savez pas comment faire votre choix. Voici tout ce que vous devez savoir.

Prendre en compte le vieillissement du rhum

Les rhums sont vieillis sous plusieurs formes. Le rhum blanc par exemple est, très consommé par les Européens. C’est un composant non négligeable de la plupart des cocktails en raison de ses arômes assez discrets. Le rhum blanc passe en effet très peu de temps en fût. Ce qui permet à ses arômes de se faire moindres surtout quand il faut préparer un cocktail avec d’autres ingrédients.

A découvrir également : Comment préparer une pizza sans tous les ingrédients?

Le rhum ambré quant à lui fait ressentir ses arômes plus que le rhum blanc. Cela est dû au temps de vieillissement qui s’avère long. Ce temps lui permet aussi d’avoir sa couleur ambrée. Lorsqu’il est vieilli plus longtemps, ses arômes sont très développés sans pour autant déplaire aux amateurs de spiritueux.

On distingue par ailleurs le rhum de dégustation qui possède un temps de vieillissement plus long. Ce temps est : déterminé par les types de classification. Par exemple, le rhum Very Old a besoin de 3 ans au minimum avant d’être appelé rhum ancien. Le rhum traditionnel a besoin de 5 à 7 ans pendant que celui hors d’âge a besoin de 8 à 12 ans.

A voir aussi : Comment épaissir le chocolat ?

Prendre en compte le style du rhum

Le style du rhum est aussi un facteur déterminant dans le choix de votre rhum. Il y a à cet effet le rhum de style cubain qui est, très apprécié. C’est un rhum qui est, produit le plus souvent dans les distilleries cubaines. Ce style de rhum possède des arômes très discrets et est parfaitement léger.

Le rhum de style français ou antillais présente des arômes très prononcés. Il est fin, avec un goût fruité et aussi très complexe. Les rhums de style français ou antillais sont appréciés en France, mais restent peu connus du monde. Il se déguste généralement seulement afin de profiter de toute sa complexité.

Le rhum de style anglais a la réputation d’être de qualité. De ce fait, son appréciation est vraiment, répandue. Les rhums anglais ont la particularité d’être très riches, demi-doux et très aromatiques. Ils sont, vieillis dans des fûts de chêne pendant plusieurs années. Alors, ils sont très complexes et en même temps difficile d’accès par rapport aux autres styles de rhum.

Prendre en compte le processus de fabrication

Le rhum est, produit par différents processus. À cet effet, il y a des rhums produits par fermentation et distillation du jus de canne à sucre. C’est le cas par exemple du rhum agricole. Ce sont des rhums, généralement fabriqués par des distilleries antillaises.

On produit d’autres rhums en faisant subir un chauffage au jus de canne à sucre. Ensuite, on procède à la fermentation sans détours de la mélasse. C’est le cas par exemple du rhum industriel ou traditionnel.

Les nouveaux rhums quant à eux sont, obtenus à partir de sirops. Ces derniers sont : évaporés puis concentrés. À la fin, on utilise des levures maison pour la fermentation. Ce type de rhum est très prisé à travers le monde.

Considérer l’origine géographique du rhum

Le choix du rhum peut aussi dépendre de son origine géographique. Effectivement, chaque région productrice possède des spécificités qui se reflètent dans le goût et la qualité du produit final.

Les Antilles françaises sont connues pour leur production de rhums agricoles, fabriqués à partir de jus de canne frais plutôt que de mélasse. Ces rhums ont une saveur unique et fruitée avec des notes herbacées. Les rhums cubains, quant à eux, sont souvent associés au fameux mojito en raison de leur profondeur aromatique et d’une légère note fumée.

Les rhums jamaïcains présentent un profil plus robuste grâce notamment aux variétés locales très riches en esters (molécules produites lors de la fermentation). Les amateurs apprécieront leurs arômes puissants avec des notes d’épices comme le clou de girofle ou encore la cannelle.

Les rhums sud-américains tels que ceux produits en Colombie ou au Venezuela offrent une belle rondeur ainsi qu’une douceur caramélisée tout en étant moins marquants sur les épices. Quelle que soit l’origine géographique du choix retenu, il conviendra donc toujours d’apprécier ces subtilités gustatives afin d’orienter son choix vers celui qui correspondra le mieux à ses propres préférences.

Comparer les prix et les marques pour trouver le meilleur rapport qualité-prix

Une fois que l’on a défini les critères de sélection du rhum idéal pour soi, vous devez définir votre budget. Les prix des bouteilles peuvent varier grandement en fonction notamment du mode de fabrication (artisanal ou industriel), mais aussi selon l’âge du produit en fût qui peut s’étaler sur plusieurs années. Il faudra alors tenir compte aussi du fait que le rhum vieux sera logiquement plus cher qu’un rhum blanc.

Dans un second temps, une comparaison entre les différents produits proposés sera nécessaire afin d’évaluer le meilleur rapport qualité-prix. Effectivement, certaines marques proposent une gamme complète allant du haut-de-gamme aux basiques (mais toutefois qualitatifs) pour répondre à la demande croissante et diversifiée autour du produit phare.

Les mentions telles que ‘Appellation d’Origine Contrôlée’ ou ‘Indication Géographique Protégée’ seront des gages de qualité, alors que le Rhum Charrette n’aura pas cet avantage, même si certains apprécient sa saveur typique. Maintenant, vous connaissez toutes les subtilités pour bien choisir votre rhum !

Savoir apprécier les arômes et les saveurs du rhum

Une fois que vous avez choisi votre rhum, il est temps de le déguster ! Pour cela, pensez à bien respecter quelques règles basiques. Choisissez le bon verre. Un verre tulipe ou ballon sera parfait pour apprécier les arômes du rhum en diffusant la chaleur et les effluves vers le nez.

Observez visuellement votre produit : la couleur donnera déjà un indice sur son âge ou sa provenance. Les teintes ambrées seront davantage associées à des rhums vieillis alors que certains rhums blancs révèlent une légère nuance jaune qui trahit aussi leur maturation en fût.

Vient ensuite l’étape cruciale : celle de sentir puis goûter. Dans un premier temps, faites tourner doucement votre contenu dans le verre pour aérer les arômes. Approchez délicatement votre nez du bord et inspirez profondément afin de capturer tous les parfums contenus dans votre breuvage.

Pour finir, prenez une petite gorgée et laissez-la s’imprégner sur toute la surface de la langue avant d’avaler lentement afin qu’elle libère toutes ses saveurs graduellement. Vous pourrez ainsi découvrir petit à petit toutes les notes gustatives contenues dans cette merveilleuse boisson.

Souvenez-vous toutefois que l’appréciation des goûts et des arômes est avant tout subjective. Chacun aura ses propres préférences. N’hésitez pas à partager vos découvertes avec d’autres amateurs de rhum afin d’élargir votre horizon et découvrir de nouvelles associations gustatives, pour votre plus grand plaisir !

Les accessoires essentiels pour savourer son rhum dans les meilleures conditions

Afin de savourer votre rhum dans les meilleures conditions, vous devez avoir les équipements recommandés pour profiter pleinement de votre dégustation.

Le premier accessoire à avoir est un verre adapté à la dégustation de rhum. Effectivement, le choix du contenant peut influencer grandement la perception que l’on a du breuvage. Un verre tulipe ou ballon sera parfait pour apprécier les arômes du rhum en diffusant la chaleur et les effluves vers le nez.

Il est aussi utile d’avoir un petit carnet afin de prendre des notes sur vos découvertes gustatives : cela vous permettra ensuite de choisir plus facilement parmi vos bouteilles favorites selon l’occasion ou le plat servi en accompagnement.

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, l’utilisation d’un thermomètre à vin n’est pas superflue : maintenir son liquide préféré entre 16°C et 18°C (pour les agricoles) ou 20-22°C (pour les vieux rhums) optimisera sa complexité aromatique ainsi que sa texture au palais.

Il existe des kits avec mini-fût qui permettent aux amateurs éclairés de personnaliser leur propre alcool artisanal. Ces coffrets sont idéaux pour offrir à ses convives une expérience unique lors d’une soirée privée ou simplement ajouter une touche originale à un cocktail maison !

Ces différents éléments vous aideront à vivre pleinement votre passion pour le monde fascinant du rhum et faire de chaque dégustation un moment inoubliable.