Le colorant alimentaire, ce qu’il faut savoir

Le colorant alimentaire est un extra alimentaire qui permet de donner une couleur attirante à un aliment sans en affecter le goût. Le rôle du colorant alimentaire est de rendre nos plats plus attrayants et appétissants. Dans cet article, nous allons faire la lumière sur tout ce que vous devez savoir sur les colorants alimentaires.

Colorants alimentaires naturels et artificiels 

On peut distinguer deux types de colorants alimentaires : le colorant naturel et le colorant artificiel. Le colorant naturel est obtenu à partir de composés végétaux comme le rouge de betterave, le curcuma ou la chlorophylle par exemple. Alors que le colorant artificiel est issu des résultats de procédés chimiques. En termes de prix, les colorants artificiels sont moins chers que les colorants naturels. Si pour les industriels, les colorants ne sont qu’un moyen addictif d’ajouter de la couleur à leurs aliments, une nouvelle vague de startups anti colorants artificiels prend de l’ampleur. Pour l’achat de colorant alimentaire naturel, consultez cette page.

Lire également : Les secrets du foie gras

Colorant alimentaire : ce qu’il faut savoir

Les colorants alimentaires sont présents dans ce que nous mangeons tous les jours. Un petit conseil, lisez les notices des produits que vous consommez de peur de ne pas faire d’allergie. Car c’est prouvé, certains colorants synthétiques peuvent avoir des effets négatifs sur certains organismes. Je vous suggère de vous renseigner auprès des magasins qui proposent des aliments sans colorants ou avec des colorants naturels. N’oubliez cependant pas qu’il est difficile de se priver de l’occasion d’apprécier à la fois le visuel et le goût. 

Les effets des colorants alimentaires sur la santé

Les colorants alimentaires peuvent avoir des effets néfastes en fonction de leur composition et dosage. Effectivement, certaines couleurs sont interdites en Europe car elles ont été identifiées comme étant potentiellement dangereuses pour la santé. Par exemple, le E-102 est un colorant jaune qui a été associé à des allergies cutanées et respiratoires chez certaines personnes. Le E-129, aussi appelé rouge allura AC, a quant à lui été interdit aux États-Unis car il aurait causé des tumeurs dans les glandes surrénales de rats.

A lire en complément : Cuisson jarret de porc : astuces et temps de préparation pour un plat réussi

Tous les colorants ne posent pas nécessairement problème. Les couleurs autorisées en Europe sont régulièrement évaluées par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), qui définit une dose journalière admissible pour chacune d’entre elles selon leur toxicité potentielle. Cette dose correspond au maximum qu’une personne peut consommer chaque jour sans aucun risque sur sa santé.

La plupart des recherches se concentrent sur les enfants qui sont plus susceptibles que les adultes de présenter une réaction allergique aux additifs alimentaires. En 2010, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments a publiquement recommandé de limiter l’utilisation de l’érythrosine (E1) chez les enfants car celui-ci pourrait être lié à l’apparition d’hypersensibilités chez certains individus. Cet avis n’est cependant pas universellement partagé par la communauté scientifique, certains chercheurs considèrent que dans ce cas précis, l’exposition aux doses courantes n’affectera pas la santé.

Vous devez rappeler que le danger des colorants alimentaires ne réside pas uniquement dans leur consommation excessive, mais aussi dans l’accumulation à long terme dans notre organisme. Les experts suggèrent donc de favoriser les aliments naturels et d’éviter autant que possible les produits transformés qui contiennent souvent des quantités importantes de colorants artificiels ainsi que d’autres additifs potentiellement nocifs pour la santé.

Comment choisir des aliments sans colorants artificiels

Pour éviter les colorants alimentaires artificiels, il est recommandé de privilégier les aliments naturels et non transformés. Par exemple, optez pour des fruits frais plutôt que des bonbons ou jus de fruits aromatisés. Achetez aussi régulièrement des légumes pour vos repas et offrez-vous une part de plaisir occasionnelle avec quelques douceurs.

Lorsque vous achetez des produits emballés, prenez le temps de lire les étiquettes attentivement afin d’identifier la présence d’additifs artificiels tels que les colorants. Les noms chimiques sont souvent difficiles à prononcer mais ils commencent tous par ‘E’ suivi d’un certain nombre dont la signification peut être décryptée sur Internet.

Certains labels peuvent aider à identifier rapidement si un produit contient ou non des additifs synthétiques. L’une des certifications les plus connues est celle du logo AB (Agriculture Biologique), qui garantit l’utilisation exclusive d’ingrédients bio sans ajout de pesticides ni autres substances nocives. Mais attention aux faux semblants : même si ces logos ne représentent pas une assurance absolue quant à la qualité nutritionnelle du produit en question, ils indiquent qu’il respecte certainement un cahier des charges rigoureux.

Sachez que cuisiner soi-même ses plats est l’une des meilleures façons d’éviter l’exposition aux colorants alimentaires artificiels car on connaît alors précisément la composition exacte du plat préparé. Il suffit simplement d’utiliser divers ingrédients frais pour donner couleur et texture à vos plats, plutôt que de compter sur des additifs artificiels pour les améliorer.

Il est possible d’éviter les colorants alimentaires artificiels en faisant preuve de vigilance lors de l’achat des aliments emballés. Optez autant que faire se peut pour une cuisine maison simple avec des ingrédients frais et naturels, mais n’hésitez pas à vous offrir un petit plaisir occasionnel si cela vous fait du bien !