Découvrez le lablabi, un plat traditionnel à base de pois chiches !

Le lablabi fait partie des incontournables de la Tunisie que vous ne manquerez pas de déguster une fois sur place. Il s’agit d’un plat populaire très adapté pour les journées d’hiver. Vous souhaitez vous rendre en Tunisie et vous voulez en savoir plus sur ce plat traditionnel à base de pois de chiche ? Voici tout ce que vous devez savoir qui vous est détaillé ici.

Le lablabi : un plat populaire ou un plat familial ?

Le lablabi ou leblebi est un plat typiquement tunisien réalisé à base de pois de chiche. La soupe se mange toute seule mais quelques fois, elle s’accompagne de pain rassis et d’œuf. Même s’il est préparé en famille, il n’est pas considéré comme un plat familial. On le retrouve ainsi dans la plupart des restaurants populaires de la Tunisie. Le lablabi est aussi retrouvé dans des endroits comme la Marsa ou les berges du lac. C’est un plat qui est accessible à moindre coût et est donc considéré comme populaire. En général, il est acheté dans les gargotes et ne nécessitent pas de s’asseoir pour le déguster. Nombreux sont ces consommateurs qui apprécient mieux le lablabi retrouvé dans les gargotes que celui cuisiné à la maison.

A voir aussi : Confiez votre repas à un traiteur à Bordeaux !

Comment se cuisine le lablabi ?

Le lablabi est un plat traditionnel tunisien qui est très simple à réaliser. L’ingrédient principal que vous devez avoir pour le cuisiner est bien sûr du pois chiche. Assurez-vous d’en avoir en une quantité supérieure à la quantité que vous souhaitez cuisiner. Vous pouvez ainsi conserver une partie à utiliser dans d’autres plats.

Les ingrédients nécessaires à la réalisation du lablabi

Pour cette recette chaude pratique pour les jours d’hiver, vous aurez besoin de certains ingrédients. À part le pois chiche de 500G, vous aurez besoin d’ail, d’huile d’olive, du cumin ou du carvi en poudre et du harissa. Le sel et le poivre ne doivent pas non plus manquer à votre préparation.

A lire en complément : Comment bien choisir ses biscuits de nos jours ?

Le déroulement de la recette

La préparation du lablabi se déroule en plusieurs étapes. En premier lieu, vous devez ouvrir le sachet de pois chiches afin de les laver correctement. Vous devez ensuite les laisser tremper la veille de la préparation dans beaucoup d’eau. Vous pouvez ou non rajouter de la levure chimique ou du bicarbonate de soude à la solution. Cela permettra de les rendre encore plus tendre lors de la cuisson. Le lendemain, égouttez vos pois chiches et faites-les cuire par la suite dans une casserole.

Vous pouvez aussi vous servir d’une cocotte minute si vous désirez. Retenez qu’au cours de cette première cuisson, vous devez éviter de saler. Cela est nuisible en ce sens que vos pois chiches seront plus durs et moins doux. Il en est de même pour l’assaisonnement. La cuisson doit durer 1 h 45 minutes au moins pour une cuisson en casserole. Lorsque vous vous servez d’une cocotte minute, 45 minutes sont suffisantes pour la cuisson. Une fois ce temps passé, rajoutez 3 cuillères à soupe d’huile d’olive et de 2 cuillères à soupe de cumin. 3 cuillères de harissa sont également à y incorporer. Portez à ébullition et ne salez qu’à la fin. Pour ce dernier point, vous pouvez en mettre une quantité moindre afin que chacun sale dans son bol à sa convenance.

La finalisation du lablabi (optionnel)

Pour finaliser la conception de votre plat de lablabi, d’autres étapes sont à suivre. Faites donc bouillir des œufs selon le nombre de personnes et mettez-les dans l’eau froide dès que la cuisson est : terminée. Prenez du pain que vous devez couper en tranche. Faites-les toaster puis frottez-y de l’ail préalablement émincé. Ecalez vos œufs et placez la tranche de pain dans le bol. Rajoutez-y ensuite la soupe de pois chiche ou lablabi et dégustez. Retenez que ces ajouts sont bien sûr optionnels. La soupe de pois chiche se consomme très bien toute seule.

En somme, le lablabi est un plat traditionnel tunisien retrouvé plus à l’extérieur qu’à la maison. Ce qui en fait un plat très populaire dans le pays. Il se retrouve aussi bien au niveau des gargotes que dans les grands restaurants. Ainsi, lors de votre passage dans le pays, vous n’aurez aucun mal à en trouver.